Le guide ULTIME des 20 endroits à visiter au Liban

Vous vous rendez au Liban cet été ? Vous souhaitez savoir ce qui vaut VRAIMENT la peine d’être vu au Liban en peu de temps ? Dans 10 minutes, après la lecture de cet article, vous saurez exactement quoi faire dans ce pays aussi grand qu’un département français. Pas de chichis, c’est parti pour ce top 25 des endroits à visiter et des choses à faire au Liban.

Le Gouffre des Trois Ponts, sublime cascade de Taanourine

Le Gouffre des Trois Ponts, ou encore Gouffre de Baatara, est une cascade incroyable de 250 mètres de profondeur pour 260 mètres de large, situé non loin du village de Balaa, et creusée par l’eau depuis des millions d’années.

J’ai découvert cet endroit lors d’une expédition éco-touristique avec le club Vamos Todos (que je vous recommande), loin du brouhaha de la nightlife beyrouthine et pour profiter de ce qu’il y a de plus beau au Liban : la nature. Nous sommes donc partis à bord d’un bus et après quelques heures de voyage dans une ambiance festive et bon enfant, nous sommes arrivés à Taanourine.

A quelques minutes de marche du bus, nous avons découvert ce gouffre impressionnant. Un panorama qui nous a laissé bouche bée :

Lebanon-gorge-balaa01

1

Cascade de Balaa

Lebanon-gorge-balaa03

Le groupe s’est alors organisé alors pour commencer les festivités. Au terme d’une ballade à travers ces trois ponts superposés, nous nous sommes divisés en trois groupes pour trois activités différentes : de l’escalade, du rappel et de la tyrolienne.

Crédits photos :

Après quelques sensations fortes et beaucoup de dépense physique, nous nous sommes restaurés en début d’après midi, avant de terminer la journée par un trajet inoubliable.

Cap sur l’Oceana à Damour

Virage à 360° : nous quittons l’éco-tourisme de Taanourine pour foncer droit vers les plages mythiques du Liban. Avant d’aborder celle qui, juste après, constitue selon moi l’une des meilleures plages libanaise, intéressons-nous à l’Oceana, une des premières du genre, mais qui reste un incontournable.

oceana-liban15

Pour vous y rendre, direction le Damour, dans le sud de Beyrouth (15 minutes en voiture), où se côtoient un tas de plages toutes plus chaudes les unes que les autres : Janna, Utopia (interdite aux moins de 18 ans!), et donc l’Oceana.
L’Oceana a la particularité d’être situé au coeur d’une bananeraie vaste de 25 000 m². En vous y rendant, vous passerez donc dans un petit chemin à côté de ces plantations de bananes, ce qui vous donnera l’impression d’être en plein paysage exotique, à 20 000 lieues de l’ambiance de la ville.

damour-bananes

Une fois que vous aurez payé l’intendant du parking 3 000 livres (personnage très accueillant au demeurant, qui vous invitera très chaleureusement à aller garer votre voiture dans le terrain vague isolé, tandis que les bolides luxueux seront mis en évidence près de l’entrée), vous pourrez vous diriger à pied vers l’entrée, payante évidemment, comme tout au Liban.

entree-oceana

Entre 25 000 et 30 000 livres libanaises par personne (soit environ 15 euros, l’entrée d’une boîte de nuit en France), vous aurez droit à des douches tièdes, mais à une plage de sable fin, à des vagues de folie et à une ambiance très particulière 🙂

Le complexe est constitué de quatre piscines, dont l’une est interdite aux mineurs, de la musique à fond, un Crepeaway, un Dunkin Donuts et plus généralement tout ce que l’Amérique a enfanté de mal.

lasuite-oceana

Chaque partie du complexe est bordée de pelouse, de palmiers et de décors très caribéens. Dans les piscines qui le permettent, demandez votre coupe de champagne directement dans l’eau. Foison de canapés et de chaises longues ultra-confortables sont également à votre disposition pour prendre le soleil dans de bonnes conditions. Niveau cadre, on reste un tantinet en dessous du standing de l’Eddeh Sands à Jbeil par exemple, mais cette plage reste tout de même un classique au Liban.

La nuit tombée, et même parfois le jour, l’Oceana peut se transformer en beach party.

Pour ce qui est de la mer, elle est plutôt propre et très agréable à cet endroit-là du Liban, profitez-en !
oceana-liban05

 

Edde Sands, la plage luxueuse et paradisiaque de Byblos

edde-sands11

On prend les mêmes et on recommence, mais avec beaucoup plus de talent. L’Eddé sands, c’est la mer, le luxe mais aussi le goût. Tout a été agencé avec subtilité, et je peux vous dire que le décor est absolument somptueux, et l’ambiance reposante et vraiment très agréable.

edde-sands2

Plages, bungalows, SPA, hôtel, tout y est. Un must see au Liban. D’ailleurs, l’Edde Sands est situé à Jbeil (Byblos), l’une des plus vieilles villes du monde, où vous aurez une tonne de choses à découvrir le soir venu… Je ne mets donc pas la ville de Byblos dans ce top, mais vous avez compris que c’est une ville à voir absolument.

edde4

edde2

edde10

 

Rikky’z, le bar-restaurant de Faraya

Faraya est un village et un domaine skiable situé à une altitude comprise entre 1600 et 2 800 mètres d’altitude, à 44 kilomètres de Beyrouth. C’est un endroit qui rassemble un peu la bourgeoisie libanaise, que ce soit en hiver ou en été. Du coup, on reste dans le thème du show-off avec, après la plage, la montagne, et ce fameux bar-restaurant tout en bois où vous pourrez manger et faire la fête à la libanaise.

rikkiz03

rikkiz02

Toute la jeunesse bourgeoise libanaise s’y entasse, alors armez-vous de recul si un jour vous faites une halte dans ce joli restaurant. Une expérience sociologique vous y attend…

rikkyz-closing-195

Et pour cause, l’enseigne met le paquet en termes de soirées conceptuelles :

 

Notre Dame du Liban

Surplombant la ville de Jounieh, Notre Dame du Liban est l’un des sites touristiques les plus visités au Liban. La statue est belle, et la vue est… imprenable !

our-lady-of-lebanon06

Le Rocher de Beyrouth (Raouché)

Inutile de s’étendre sur ce monument de la nature qui est déjà présent sur toutes les cartes postales du Liban.

raouche-beyrouth01

raouche-beyrouth02

 

La Forêt des Cèdres de Dieu

Trônant à 3088 mètres d’altitude, au-dessus du mythique village de Becharreh, la réserve naturelle des Cèdres du Liban est évidemment le must du must. Il existe des visites guidées.

Sur la Route des Cèdres Sur la Route des Cèdres

 

Le Fleuve d’Abraham (Nahr Ibrahim)

 

La grotte de Jeita

Encore un cliché mais qu’on ne pouvait écarter, la célèbre grotte de Jeita, que vous pourrez visiter à bord d’une petite barque.

jeita_grotto_03

 

Le temple de Jupiter à Baalbeck

Encore un classique de chez classique : les ruines romaines de Baalback.

Temple-of-Jupiter-Baalbek

 

Le Centre-Ville de Beyrouth

Prononcez-le « Down Town » ou « Centre ville » avec le R roulé. Le quartier était situé en plein sur la ligne de démarcation pendant la guerre, et il a été totalement reconstruit. Au centre, la place de l’étoile.

centre-ville-beyrouth01

 

Le Sky Bar

Le sacro-saint Sky Bar était le haut lieu du gratin VIP libanais pendant plusieurs années. Concurrencé depuis par une tonne de nouveaux endroits « à la mode », il reste malgré tout l’un des précurseurs du genre, en plein rooftop de Beyrouth, où les stars du monde entier se sont représentées en concert.

skybar-lebanon-beirut01

 

La vallée de la Bekaa

Il me faudrait un article entier pour vous parler de la vallée de la Bekaa… prévoyez quelques jours pour découvrir tout ce que cette région recèle… Et passez par les vignes de Kefraya pour goûter le vin libanais.

valee-bekaa

 

La cascade d’Afqa

C’est là où le Nahr Ibrahim que je vous ai évoqué précédemment prend sa source.

afqa-liban

 

Taanayel en Automne

 

taanayel-liban3

taanayel-liban2

taanayel-liban

Les marches de Mar Michael

Ces jolies marches ont failli être détruites pour la construction d’une route. Mais la société civile libanaise s’est mobilisée et depuis, ces escaliers sont un symbole, lié à la résistance à l’ultra-libéralisme et au tout-business qui caractérise le Liban et surtout, à l’explosion du street art libanais.

stairs-mar-michael

Le monastère Saint-Élisée

Le monastère Saint-Élisée (ou Mar Lichaa) est situé dans la sublime Vallée de la Qadisha. Il est mentionné pour la première fois au 14è siècle, et est partagé entre deux communautés : un ordre solitaire maronite et l’ordre des carmélites déchaussées. L’endroit est pittoresque, la vue magnifique… J’y avais fait escale sur le trajet qui nous ramenait de la Forêt des Cèdres de Dieu.

monastere-saint-elisee02

monastere-saint-elisee01

Plus globalement, toute la vallée de la Qadisha est merveilleuse :

A venir : Deir el Qamar, Brummana, Les Cèdres du Chouf, Beiteddine…

  • Raphaël Meyrou

    Merci beaucoup pour ce super article très instructif, ça donne envie !